Qui suis-je ?

Je suis née en Bretagne nord, au hasard des mutations professionnelles de mon père ingénieur dans les télécoms et à la satisfaction de ma mère, elle-même bretonne et  enseignante en Mesures Physiques.

Mon parcours, avec le recul, m’apparaît comme le désir de relier ce sentiment d’appartenance à la Terre, à la matière et au corps, avec les étoiles et les communications « grandes ondes ».

 

Bonne élève, apprenant facilement et avec plaisir, j’ai passé une enfance tranquille entre mer et campagne, avec un contact régulier avec la nature.  A l’adolescence, j’ai rencontré Emmanuel Le Page, auteur de BD, qui m’a dit « Vis tes rêves !  ». Au même moment les chemin de l’amour et de la sensualité sont venus éveiller une part de moi enfouie socialement, bouleversant mes repères. Soudain être un corps devenait la direction. S’est ouvert alors le monde des sens, qui m’a fait basculer « pieds par dessus tête », pour dès lors me faire nommer mon chemin passant non plus uniquement par le mental, mais par le corps.

De manière radicale, j’ai d’abord marché pieds nus pendant plus de 6 mois, changeant totalement mon regard sur le monde et la société. Tout était motif à changement, de la nourriture en passant par la façon de dormir (sommier ou tapis ?), de manger (fourchette ou baguettes ?), de se brosser les dents (au sel ou au charbon ?)

L’hiver venant j’ai remis des chaussures, et appris de manière intensive toutes sortes de pratiques corporelles : yoga, tai chi, danse classique, contemporaine, africaine, etc…, à défaut des études « conventionnelles » auquel mon parcours scolaire aurait pu me destiner…Depuis, j’aime à dire « que je n’ai pas fait d’études, mais ai beaucoup étudié », partant de mon 1er sujet : moi-même via le corps et les interactions avec l’autre et le monde.

Puis je suis partie sac au dos vers les Mont d’Arrées, pour apprendre à redéfinir mon corps dans son environnement, depuis des expériences « préhistoriques », proche de la terre et des éléments, puis remontant les siècles jusqu’à la réappropriation progressive des acquis de l’humanité : cuisinière à bois puis à gaz, téléphone, voiture… Pendant 8 ans,  j’ai rencontré et choisi des modes de vies alternatifs alors en pleine émergence, et mis au monde 3 enfants de manière auto-gérée.

 

Je rencontre la somatothérapie en 2004 avec l’école ElemenTerre, le chamanisme amérindien avec Diane Monette, la danse orientale avec Marylène Famel, le Tantra avec Bhagvati Granier. Étapes décisives, qui sont venus étoffer et structurer mes recherches.

La découverte en 2007 de l’astrologie fut aussi importante, pour me réapproprier du sens dans mon chemin que je percevais zigzaguant. Les pièces du puzzle s’assemblaient.

Depuis 2006 je reçois en séances de Relation d’Aide par le Toucher, et obtiens le certificat de somatothérapeute en 2008.

Accompagnant des groupes depuis 2008, j’ai crée l’association Shambalha en 2011 et donne depuis des cours, stages et ateliers de yoga-danse et d’astrologie, de manière hebdomadaire et régulière.

La naissance en 2010 de mon 4e enfant m’invite encore plus loin dans l’exploration de ma terre féminine, de mon bassin, de mes cycles en lien avec l’autre et avec l’univers.

Entre 2011 et 2013, j’étudie le druidisme et les grands cycles de la nature, tout en continuant la danse orientale et en découvrant le Mouvement Authentique avec Mandoline Whittlesey.

En 2014 j’approfondis le massage Tantrique avec Bhagvati Granier, le taoïsme avec Lydia Vasquez. Je monte également le cycle « Femme Shakti, éveil à la sexualité féminine ».

En 2015 je découvre la pratique de l’œuf de jade avec Maitie Trélaun et Karine Nivon., et donne depuis des ateliers et conférences sur le sujet.

En 2016, je me forme au Reiki niveau I & II, ainsi qu’au cursus MBSR dispensé en anglais, et à la pratique du soin et des techniques Rebozo.

 

J’entame également ma 5eme grossesse et explore encore plus finement cet état si particulier, qui me conduira avec mon compagnon à mon 5eme accouchement à la maison en 2017.

Aujourd’hui j’ai à cœur de transmettre les fruits de ces 25 ans d’expériences au sein d’une pratique éprouvée et reliée, afin d’amener des outils de conscience simples. « Connais-toi toi-même et tu seras libre », disait Socrate…

Toujours en chemin, je continue de me former auprès de différents enseignants, parfois renommés, parfois au détour du chemin, au détour du talus, comme la chèvre Gaïa ce matin dans notre pré…  au cœur de l’expérience humaine de la rencontre avec soi-même.